Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 16:24
Tom, Joseph, Ewan, Sasha et...une certaine petite Lou...

Alors voilà les enfants, cette années vous n'êtes pas là, et il a bien fallu que je me débrouille pour les décorations de Noël. Heureusement, Platonet Aristote ont eu une idée.

Suivez le guide en photo :

 














Ensuite allons plus loin, près du petit banc de pierre,
où l'on se repose le soir, où les oiseaux viennent boire,
où parfois, une ombre fugitive semble s'y trouver bien

j'y ai mis un papillon pour s'envoler, des boules de lumière, une pomme de pin pour se réchauffer et...juste à coté :

Et oui, il fallait bien un petit ange au nez rouge...


Et si vous venez au pays des lézards, peut etre verrez vous d'autres choses bizarres comme une boule mauve sur un prunier, un bibifoc sur le pommier, et tant d'autres choses encore.
En rentrant dans la maison, pas de sapin de noël : UN FICUS DE NOEL....
ET ouiiiiii JOSEPH, dis à ta maman, que le petit ange qui tient un  mouton dans ses bras, est bien là. Avec tigrou et pas mal d'autres choses.....

Et pour  finir, je vous prends dans mes bras mes ptits loups, en allumant une bougie pour que brille dans la nuit une étoile qui réchauffe le coeur de tous ceux qui ce soir, sont tristes, fatigués, cassés. Que vos petites mains autour de mon cou, fasse un collier de tendresse que nous lacherons comme des oiseaux au-dessus du petit banc de pierre... Très doux Noêl...que les oiseaux chantent pour vous.
Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 10:41
Interrogation : les mots recèlent -ils une force particulière? Parfois je suis surprise des réactions engendrées par des mots que j'ai pu prononcer ou écrire. Ils font naître ou ils détruisent, ils projettent ou ils construisent, ils rejettent ou ils imaginent...

C'est drôle comme quelques caractères mis l'un à coté de lautre, peuvent avoir de pouvoir. Nous détenons sans le savoir une clé et nous sommes incapables souvent d'en mesurer les effets.

Je voudrais que mes mots pour Noël donne la Sérénité, je voudrais que mes mots soient Energie, je voudrais que mes mots deviennent Puissants pour qui est dans la peine, je voudrais que mes mots partagent la Joie du monde, et pourtant...écrire ne s'invente pas parait-il, écrire ce n'est pas mettre une émotion sur du papier, écrire est un Art me dit-on.


Pfff je ne suis pas artiste moi, juste une fille, une femme, une mère, une grand'mère, qui bosse encore parce qu'elle aime les "gens" et qui utilise les môts autant dans son métier que dans sa vie. Alors j'utilise l'outil le plus courant, le plus évident pour partager un peu de ce que je ressens, de ce que je sais, de ce que je peux transmettre. Et je parle....et j'écris....


Les mots...La parole, l'écriture, ca me fait rêver...C'est comme une musique qui se joue soit sur un clavier soit dans les airs. Ils viennent seuls, sans qu'on leur demande rien, s'inscrive sur le papier ou sur l'écran, ou dans la tête, et resteront à jamais au coeur de celui ou celle qui aura été marqué un seul d'entre eux parfois.


Ce matin, je me dis que j'ai été forgée par des mots : ceux que j'ai lus, dévorés, et ceux que j'ai entendus. Parfois, ils n'étaient pas utiles, parfois ils étaient difficiles,parfois ils étaient même cruels, mais parfois ils étaient Révélation...Et dans tous les cas, ils ont été une partie de moi. Certaines traditions donnent à la parole une Force spirituelle. Peut-être ne mesurons nous pas assez cette Force en nous?

Sur ces quelques môts, je retourne au pays des lézards, le ciel est trop bleu pour ne pas s'y noyer aujourdh'ui.
Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Méditation du jour
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 23:17


Il ne faut pas grand'chose pour que reviennent comme en écho, tant de souvenirs enfouis.


Ce soir, j'ai vu le film "les choristes". Et oui, je ne suis pas une fan des matraquages, et lorsqu'un livre ou un film font trop parler d'eux, je leur laisse le temps de vieillir, de mûrir, avant de les ouvrir...Et je crois bien que ce film là, je ne l'ai pas regardé plus tôt, parce que peut etre je n'aurais pas pu aller au bout plus tôt.

Ce soir, en écoutant chanter les enfants, une musique m'a attrappée en plein coeur, revenant de 40 années en arrière. Toute mon enfance, mon adolescence a été bercée par la chorale dans laquelle je sévissais à pleins poumons. J'ai même été "soliste" ma si grande fiertée,  puis n'ai plus gardé que la musique en tête...

Un soir du premier jour d'octobre 1968, j'ai chanté à plein coeur pour ma promo : nous venions de conquérir notre diplôme, nous avions l'avenir devant nous, avec la force de l'air des années 68. Nous étions dans un car, la nuit tombait et j'ai chantée...jusqu'à notre arrivée, où m'attendait une nuit plus profonde, ma maman était morte ce jour là, et je n'étais pas là...

Alors, lorsque je fredonnes cette "nuit" dont le silence est un mystère, il me revient toujours des éclats de rires éclatants, ses bras autour de moi, sa si grande compassion, ses irrationnelles colères, sa joie de vivre intense. Je me dis que ce jour-là, dans ce car, j'ai chanté pour elle, et je ne le savais pas. Elle était tellement "maman", que malgré moi, je crois, j'ai reproduit tous ses shémas : colères irrationnelles, impatiences étonnantes, coups de fous rires, émotions, joie de vivre. Elle m'habite, et ça, je le savais :).

Comment une simple musique chantée par des enfants, peut elle faire renaître tant de belles émotions? Il faudra que je vous parles d'Elle un jour, peut-être, il faudra.
Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Méditation du jour
commenter cet article
14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 12:24
Cette année encore, l'association LA CHAINE DE l'ESPOIR a ouvert son calendrier de l'avent :


24 jours pour 24 enfants



Un défi à relever, pour 24 enfants.
Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 11:06

Tu m'avais écrit un soir, que tes nuits étaient longues, et que parfois, lire ce qui se disais ici, était pour toi comme une pause...Je t'imagine ce matin, l'ordi sur les genoux, petit sourire aux lèvres... Tu lis et tu nous dis tout ce que tu n'a pu dire, tu écris à Johanne que son combat est le tien, aujourd'hui encore et qu'à deux, tout ira bien, puis tu refermes l'ordi et tu pars , tranquille, déterminé, pour apporter d'où tu es, tout ce que tu voulais donner d'où tu étais.

Ta lumière nous réchauffe et ton âme s'envole. Juste pour toi, une chanson, qui dit notre chagrin, nos peines et l'effroyable vide que tu laisses ici.


J'allume mon étoile, et des millions d'étoiles se réjouissent de te voir prendre le chemin de ta propre lumière, j'allume mon étoile, et des millions d'étoiles tout à coup s'allument avec elle, j'allume mon étoile, et je vois bien que tu n'es pas tout seul, que tu te retournes et tu veilles sur nous. J'allume mon étoile, avec une larme de feu, les larmes c'est de l'amour en fusion, et tu as su tellement bien provoquer cet amour pour toi. J'allume mon étoile, pour un garçon que je ne connais pas mais pourtant, j'ai le sentiment de l'avoir si bien connu. J'allume mon étoile, pour ta maman, ta famille, afin qu'ils trouvent un peu de chaleur dans la glace de ce mois de décembre si terrible, si fracassant de douleur quand part celui qui est tant aimé. J'allume mon étoile, pour que le monde se réchauffe de la Lumière que tu as su nous donner. Promis, nous la tansmettrons à tous les jeunes battants qui veulent que le monde devienne un peu meilleur.
Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 15:00




Je dédie ce texte à mes deux petits fils : Tom et Joseph, afin qu'ils se régalent et nous vengent de tous ces Noël avec enfants.

Cette année, c'est Noël sans enfants, et Dad et Grand'mamie, se font la longue liste de tous les ptits plaisirs interdits, lors des Noël avec enfants :

- Les jours qui prècèdent, nous feront la déco de notre choix, un sapin enfin qui ressemble à autre chose qu'un amas de boules technicolores, rubans hors d'âge mais "qu'on aime tant maman", petits bonshomes à moitié mangés par nos générations de chiens, petites fleurs à moitié fanées massacrées par les chats...Un vrai sapin, simple, tout blanc, ou tout rouge, ou tout noir tient pourquoi pas, ou vert bleur jaune, mais COMME JE VEUX...

- La veille de noêl, enfin, pas de paniques et de joues rouges devant un four qui n'en peut plus de cuire et de recuire, pas de recherche du truc que celui-là aime plus que tout, que celle là veut à tout prix...Une cuisine en paix, et si on a envie on mangera des nouilles ou ....du foi gras, mais surtout pas non surtout pas une bûche au chocolat. Ou alors si, une immense bûche, pleins de bonshomes en sucre que nous pourrons manger TOUS sans entendre : je le veux, non c'est moi, et pourquoi lui?

- Le soir de Noêl, le renne ne sera pas seul à avoir le nez rouge, Dad compte bien ce soir-là, déroger aux règles de bienséance et boire du bon vin, tant qu'il veut, sans se soucier de savoir qui il devra raccompagner ou le bon exemple qu'il devrait donner. Et si je veux oui, ce sera champagne rosé.

- Et la musique Ahhhhh la musique, je vais me faire une orgie de chants de Noêl, sans entendre grogner, rigoler, ricaner...D'ailleurs j'ai déjà commencé...

- Le matin ROOOOOO le matin de Noêl Tom et Joseph, réveillez vos parents à 6H du matin, vengez moi de ces matins vaseux, où votre tonton Cédric déboulait dans notre chambre, poussé par ses deux soeurs, me secouait doucement, avec un beau sourire : dis maman, c'est Noêl tu viens, dis maman...Et oui, cette année, NOUS LES GRANDS PARENTS, nous DORMIRONS sans du tout penser à vous.

- A midi, le jour de Noêl, nous nous offrirons avec Pépéjo, un déjeuner de soleil, pour un Noêl tranquille, alors vous appellerez et nous redeviendrons les  parents sages qui se réjouissent, que cette année encore, le père Noêl ait bien rempli sa mission.

Et le soir venu, quel bonheur de ne pas ranger les papiers, plier les cadeaux, faire de la place et du ménage.

Un Noêl sans enfants, cette année c'est pour nous, le signe que tout va bien, que vous êtes en famille et heureux tous ensemble, que vous vous créez vous aussi la sarabande des souvenirs qui illumineront notre nuit , le soir venu oui, les souvernirs nous berceront..

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 13:00
le chien sur les talons. Les feuilles de chênes crissent sous ses chaussures. Elle marche dans le jardin sous un ciel bleu d'azur, tellement étonnant, en cette fin d'automne. Elle marche juste comme ça, pour rien, l'âme ouverte à ce soleil de presque'hiver si surprenant.

Elle marche dans le jardin et sa vie devant elle, lui fait comme un chemin. Il y a tant de monde, dans une vie qui passe. Dans le jardin, ce matin, ils sont venus à elle comme une foule immense, avec leurs peines, et leurs chagrins, et leurs  joies débordantes. Parfois ils s'échappent, disparaissent dans la brume du soir, parfois ils sont présents, exigeants, entrainants.

Elle rentre à la maison, le chien sur ses talons, laissant pourtant dans le jardin, comme un manque, de l'inachevé, quelque chose d'impalpable : qu'a t'elle pu oublier? Quels sont donc les chemins qui demain s'ouvriront? Qui viendra enrichir la foule des "aimants", des amis, des perdus?

Elle attend sur la porte, se retourne un instant, et aperçoit dans une flaque de soleil, un oiseau qui picore et disparait soudain.
Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Méditation du jour
commenter cet article
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 15:19

Le monde marche sur la tête.


Dans le même temps on nous annonce un projet pharaonique pour le zoo de Vincennes : 130 MILLIONS D EUROS pour mettre des animaux en prison, et ...la mort de 5 SDF fautes de moyens...L'an dernier, on comptait 15000 ENFANTS (Source Le Parisien 19 mais 2007) sans domicile fixe...Et des fonds "privés" construisent à Paris,  en 2008, une prison dorée pour des animaux qui seraient certainement plus heureux dans un autre environnement, qu'une ville poluée...


C'est quoi cette société où ces parallèles se font sans aucune réaction? De plus en plus, je suis attérée des annonces faites dans les infos : nous passons d'annonces dramatiques, à des querelles de clocher, d'annonces ridicules à des drames évitables. S'il est possible de trouver des fonds dits "privés" pour construire un super zoo de luxe, alors pourquoi n'est il pas possible de trouver aussi des fonds priviés pour les petits qui vivent au jour le jour d'un lieu à l'autre?.


Parfois j'imagine ces petits, serrant leur doudou dans leurs mains, de peur de les égarer...


Et je ne sais que faire, mesurant mon impuissance devant tant d'injustice. Pour Noêl, je voudrais...que quelqu'un ou quelque chose me donne cette idée, ce souffle, cette énergie, qui ferait une différence, si minime soit-elle, pour tous ces enfants perdus. Je n'ai aucune comptétence, dans ce domaine, je ne sais vraiment pas si je serais efficace, mais je me dis quand même qu'il doit bien être possible de trouver des solutions innovantes, des générosités insoupconnnées, des personnes compétentes qui seraient d'accord pour guider peut etre une nouvelle association (une de plus, mais y en a t'il jamais trop) afin de solliciter ces "fonds privés" puisque les fonds publics sont utilisés à autre chose. Si  chacun cherchait son "talent" particulier, et acceptait de le mettre à disposition pour un tel but, peut etre pourrions nous, changer le monde cette année.


Mais peut-être suis je encore dans l'utopie et la méconnaissance. Il y a tant d'associations qui luttent aujourd'hui dans ce domaine..Peut-être n'aurais je pas cette idée novatrice, inconnue jusqu'ici, ce souffle volontaire, qui ouvrirait une porte encore jamais ouverte. Je ne sais pas, mais je crois oui, je crois, que nous avons tous le DEVOIR D'INDIGNATION devant ces dépenses ridicules et ces souffrances injustes.


Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Coup de gueule
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 18:48








Sur toi qui pars, et toi qui reste, sur toi qui pleure et toi qui souffres, sur toi qui chemines et toi qui accompagnes...


Une étoile juste pour vous, au coeur de la multitude, une seule petite étoile rayonne et veille.


Peut-etre mon étoile trouvera t'elle ta main, y déposera juste un souffle de tendresse, peut-etre mon étoile trouvera t'elle vos yeux, et y posera un voile d'amour, peut-être mon étoile saura t'elle te souffler ce que mes mots ne trouvent pas, peut-etre mon étoile ira t'elle sur le chemin avec vous.


J'ai allumé ce soir une étoile pour vous...




Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Aujourd'hui c'est un jour pour
commenter cet article
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 19:31

Ce soir mon coeur est triste mais mon âme est sereine. Rémus, chat chez les Bourgoins depuis 17 ans, s'est endormi sur l'acier froid du cabinet vétérinaire. Il nous avait un peu prévenu, depuis quelques jours, ses pattes lui échappaient, il restait au fond de son panier, et pantelait jusqu'à sa gamelle, mais il avait l'oeil rieur, et les griffes accrocheuses.


Alors nous avons juste pensé à une grosse fatigue, une arthrose, ou quelque chose qui dirait : on va vieillir encore ensemble.


Il a rejoins la lignée des chats chez les bourgoins, se disant que parfois, la vie peut continuer ailleurs, autrement.


Alors comme Anne l'a écrit pour son Patouf, je dirais : so long Rémus, gardes bien nos souvenirs dans tes pattes rondes, ronronne encore longtemps comme tu l'a fait ce soir, lorsque nos mains t'ont accompagnés, nous te gardons au creux de nos coeurs pour bien longtemps encore.



Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

TIKI'me