Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 14:27
La porte s’ouvre…
                                 Je lâche tout, mon sac tombe, et je ne sais plus que faire de mes bras. 

Dans tes yeux , CLAIRE, une lumière de larmes, que j’entrevois à travers un brouillard. Le cœur bat la chamade et nous prenons chacune en plein cœur quarante années de silence, quarante années sans se voir, quarante années qui n’effacent rien de notre enfance, de notre adolescence . En un instant fulgurant, il m’apparait que nous sommes chacune porteuse des souvenirs de l’autre : chez toi, …mes frères, …ta grand’mère, …ma mère, …ta sœur…..

Et tu me dis : c’est toi, et je ne peux même pas répondre « oui » , tant la  voix ne peut dire ce qui est si fort ressenti. Je ne vois rien de ce qui se passe autour de nous, tout est figé, comme un instant éternel où l’âme dit que rien n’a changé, tout est à sa place, tu es là, je suis là, nous avons 18ans et hier je riais avec toi.

De la maternelle à nos vingt ans nous avons refait le monde à l’angle de la rue, chez mes parents, chez toi aussi. Mêlant nos rêves à la réalité, imaginant « plus tard » comme un eldorado lointain, rien, ni personne alors ne pouvait nous faire imaginer que nos chemins seraient si longtemps éloignés. L’amitié était alors notre seul chemin. Tu étais le roc, j’étais le feu, tu étais le refuge, j’étais l’impossible, tu étais sage, j’étais folle, et nos discussions nous menaient à cet équilibre que j’ai tant recherché depuis tout ce temps.

Départs, études, mariages, décès….toutes circonstances qui auraient pu casser la tendresse, la complicité, l’émotion.

Mais ce soir en passant cette porte, tes yeux me disent l’amitié tant cherchée, les désirs de se retrouver, les rêves communs de ces retours impossibles… Pour ton anniversaire, cette porte qui s’ouvre, tant d’amitié autour de toi, de celles que l’on a connu, de nouvelles pour toi au fil de ta vie…

Et moi ce soir, je suis sur un nuage, je regarde chacun comme un miracle, ma vie tout à coup se renoue à un passé enfoui, que je pensais perdu.

Alors merci HELENE, toi qui a su mettre ton nez dans un « copain d’avant » sur lequel par « hasard » j’avais tenté de vous retrouver. Toi qui a été chercher chacun, chacune pour renouer les liens de l’enfance. Merci Hélène, pour ce temps passé à nous "renouer"qui nous a permi aussi de nous retrouver.

Nous referons le monde parce qu’à 60 ans, tout est possible. Je viens de voir une rétrospective de la vie de sœur Emmanuelle : elle a commencé sa plus belle œuvre à …sa retraite. Alors oui, pour nous, tout est encore possible, en commençant par ton voyage au Népal, Claire, rêve inaccessible, qui aujourd’hui devient une si belle réalité.

Je voudrais pour toi, tout le bonheur du monde, je voudrais pour nous, des instants revenus du cœur de notre enfance, et le rire-émotion qui chante lorsque nous nous retrouvons.

Très bon anniversaire Claire, et merci pour « QUI« tu es. De la petite fille à la grand’mère joyeuse, quarante ont passés, pourtant j’ai retrouvé mon amie.
A bientôt, les filles, (oui oui, nos z'homs aussi) au pays des lézards pour des fous rires, des rêves, de la complicité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

commentaires

carole 20/10/2008 20:26

c'est génial ces retrouvailles!! vous allez en avoir des choses à vous dire! ça va papoter dur!!

TIKI'me