Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 16:25

Mea Culpa....Il semble que j'ai mis en cause un Organisme qui....n'était pas  concerné dans l'un des articles du blog, à la rubrique : le bêtisier des créateurs d'entreprise.

En effet, La Chambre de Commerce de Versaille ne semble pas concerné par cet article, mais bien Le Centre de Formalité des Entreprises DE LA CHAMBRE DES METIERS DE VERSAILLE.

Pan sur le bec de l'Autruche ....Mille excuses aux représentants de la Chambre de Commerce. Plusieurs appels de leur part me permettent de juger de la qualité de leurs démarches.

Et VLAN sur le bec du Centre de Formalités de la Chambre des Métiers. Ceci dit, il convient de revenir à de plus saines réflexions, car si l'on y regarde de près, tous les problèmes rencontrés lors de la mise en route d'une activité, peuvent survenir pour différentes raisons : 

- mauvaises informations : la persone n'est pas en cause, le système OUI. Car on n'imagine pas une personne donner de fausses informations, ou omettre de donner des informations. On imagine par contre très bien, cette même personne, manquant elle-même des informations adéquates à donner aux futurs entrepreneurs. Alors Chambre des Métiers, encore un effort pour aider vos collaborateurs à adhérer eux-mêmes à cet esprit d'entreprise que l'on prône si fort en ces temps d'ouverture, de changement...

- Horaires : on ne peut reprocher à des collaborateurs d'avoir des horaires de travail en cohérence avec leur poste. Par contre, on peut s'interroger pour que ces personnes puissent se relayer afin d'offrir une large plage horaire : les jeunes entrepreneurs ne peuvent pas admettre de faire eux-mêmes des journées de 16h à 18h, et de se trouver confrontés à des portes qui ne s'ouvrent pas alors qu'ils se déplacent plusieurs jours de suite pour un même problème.

-Stage payant "un peu vide de sens". Là, pas d'excuses, travaillant moi-même dans la formation depuis plus de trente ans, je m'insurge contre ces stages dits de "formation" qui n'ont ni contenu, ni programme, ni résultats attendus. Il faut arrêter de donner à ces jeunes des informations qu'ils sont capables de trouver sur internet bien avant de suivre le stage, et leur proposer des thémes concrets, précis, utiles, qui leur permettent de sortir au bout d'une semaine avec un VRAI projet, bien ficelé, prêt à démarrer. ET FAIRE UNE SELECTION avant le stage, afin d'éliminer les "touristes" qui au début de la semaine ne savent pas vraiment dans "quoi" ils vont se lancer, pour finir la semaine avec des questions digne de la maternelle.

-
-
-

Voilà quelques pistes de réflexion pour ceux et celles qui se consacrent à l'accompagnement de nos jeunes créateurs. Merci de vos réponses, réactions, solutions.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Jeunes entrepreneurs
commenter cet article

commentaires

TIKI'me