Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 12:43
et toi qui cours après...

J'ai mis du temps tu sais pour écrire cette petite fille, j'ai mis du temps parce que je ne voulais pas ajouter à ta peine, j'ai mis du temps parce que lorsque je pensais à cette petite fille après laquelle tu as couru toute ta vie jusqu'ici, c'est toujours à toi que je pensais...


Petite fille perdue, bafouée, trahie, le monde des "grands" est bien "petit" dis la chanson, mais là, ce n'était pas une chanson...Petite fille découverte, bulle de tendresse, écorchée vive sans jamais le paraître, éperdue d'infini jusque dans tes silences.

L'abandon de ce rêve, cette petite fille du bout du monde, à qui tu voulais offrir une vie nouvelle, a fait craquer en toi les barrières les plus sombres. Elle a rallumé une petite flamme que je ne voyais plus dans tes yeux depuis si longtemps, elle a permis de mettre au jour, la douleur et la joie, l'expression la plus claire de "qui " tu es, bien planquée depuis tant d'années.

J'ai parcouru avec toi ce cheminement intérieur, prenant pour moi tout ce que je n'avais pas vu, reprenant jour à jour tout ce qui aurait pu être fait, recherchant au plus profond les éclairs de cette lumière perdue, que je ne savais pas rallumer dans tes yeux .

Je me souviens pourtant de ces yeux de lumière au jour de ta naissance, à peine entr'ouverts, et tellememnt lumineux. Je me souviens de nos jeux-soleils dans cet appartement éclatant de ta présence toute neuve, je me souviens de nos complicités à l'arrivée de ce petit frère qui gênait tes 2ans, je me souviens ...de tes blocages, de tes fracas et de tes souffrances plus tard, que je ne savais pas identifier pour ce qu'ils étaient réellement.

Il y a deux jours, tu as dit "il n'y a pas de hasard maman, non? et parce que la nature a horreur du vide, l'arrêt de ton projet laisse la place à des possibles...Tu t'autorises enfin à devenir toi-même, porteuse de toute cette lumière qu'à fait naître en toi-même, le chemin difficile de l'abandon d'un rêve.

Je te souhaites ma fille, ma toute grande, ma tendresse, je te souhaites de tendre enfin la main à la petite fille qui est en toi, afin de l'amener sur le chemin de celle que tu es devenue. Prends bien soin de toi et tes projets seront à la hauteur de la lumière qui t'habite.  Je t'aimes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

commentaires

iza-bastia-isére 24/11/2009 08:41


Quelle belle lettre !  ces moments durs de la vie qui permettent à la petite fille d'enfin s'exprimer , peut être aussi a nous d'apprendre enfin à l'aimer cette petite fille....ça me rappéle
tant de choses ces mots .....ça me rappéle qu'il n 'y a pas si longtemps je disais à ma mére "je me sens heureuse et je crois que j'ai mis du temps mais je suis enfin née de moi même" j'ai cette
sensation maintenant que ma vie est plus douce que de toutes mes souffrances je suis née et telle qu eje suis vraiment et à vrai dire j'aime bien celle que j'ai vu naitre....je souhaite à votre
fille plein de douceur ...mais avec tout l'amour dont vous l'entourez c'est une évidence la douceur ! je vous embrasse !


isabelle 21/11/2009 19:30


Très belle lettre d'une maman.
Je ressens chaque année la même émotion au jour anniversaire de mon fils ainé.
Ma plus grande joie, le plus beau jour de ma vie, l'immensité de l'amour en moi dont je ne me croyais même pas capable et qui ne s'est jamais démenti, même après avoir dû se partager en 3...
Mais il a choisi  une vie tellement différente il a choisi de s'éloigner et surtout de vivre au travers des substances que je ne comprends pas.
Nous ne nous voyons pour ainsi dire plus.
Et pourtant ce que tu écris Michèle et encore aujourd'hui et plus que jamais  ce qui vibre en moi.
Merci pour cette jolie lettre.


TIKI'me