Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 10:13

Il y a trois ans, j'ai commencé ici, une réflexion tant personnelle que professionnelle. J'y expliquais, dans le tout premier post,  que TOm, à trois ans, voulait libérer les autuches avec moi...Et j'aimais la générosité de ce petit qui ne comprenait pas que des animaux soient enfermés, et j'aimais l'idée qu'il puisse penser que j'avais le pouvoir d'aller avec lui, libérer les autruches...Je me suis dit alors que si l'au-delà existe, il aura une sacrée surprise le jour où je passerai en d'autres jardins : oui, j'aimerai bien libérer pour lui les autruches alors....Ce serait drôle un vol d'autruche dans le ciel du monde:)

autruche_008.gif

Chaque fois que je pense aux autruches de TOm, il me vient l'idée qu'elles  ne sont finalement que tous les liens qui nous ligotent tout au long de la vie : croyances érronées, souffrances démultipliées par les errances de nos interprétations, sur-implication dans la vie des autres ...


ALors tout ceci me ramène à mon métier : s'il ne permettait de ne libérer qu'une seule autruche..aller, une par jour?...peut etre est ce trop demander, aller, une par mois? Ce serait un beau métier.


Mettre en place des formations, étudier, comprendre, reprendre ensemble les fondamentaux de ce qui fait qu'un individu peut évoluer, se comprendre, et raisonner en résonnance avec les autres;  voir une étoile s'allumer dans les yeux d'un homme blessé, laisser aller la parole d'un groupe en proie aux incertitudes des changements, et tout à coup, savoir que rien ni personne ne "fait" quoi que ce soit, parce que chaque être humain est unique, indispensable et lumineux. Il suffit d' "Etre" à ses cotés, d'accompagner, puis de lâcher prise...


Oui un beau métier que celui de "libérateur d'autruches".autruche_019.gif


Et toutes les billevisées sur l'âge de la retraite, le travail à long terme, la fatigue qui s'installe parfois, sont alors balayées dans une nouvelle question : et si demain, une autruche  se libérait encore? Alors je reprends mon stylo, le vieux, celui qui écrit bien rond, j'écris comme à l'école, les idées qui me viennent, puis je cale des rendez vous dans le dernier joujou "geek", et me revoilà sur la route de la connaissance de nouvelles personnes uniques et indispensables, de nouveaux groupes qui franchiront eux aussi, l'étape de l'autruche enchainée à celle de l'autruche libérée:) ...peut etre... s'ils le veulent bien...


Oui c'est un beau métier vraiment. Merci Tom, de cette belle image.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Général
commenter cet article

commentaires

Frane 23/05/2010 07:50



Merci Christine, vous êtes une magicienne : Le Petit Prince, c'est mon conte préféré. Lu, relu et rerelu, j'y puise des sourires et des larmes, du tendre et du beau, du réconfort et du bon sens.


"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux".


Prenez soin de vous et n'oubliez pas de dire non quelquefois...


Michelle, Waldeck renaît. Quelle force et quelle envie de vivre puisées sûrement dans tout l'amour des siens...


Le soleil va, aujourd'hui encore, inonder notre ciel, baume apaisant qui fait du bien au corps et au coeur. Profitez en bien !


Frane



mamyjos 22/05/2010 09:19



Pourtant il en reste des autruches a libérer,mais je ne perds pas courage,pourtant c'est souvent pénible et je n'ai pas une formation de libérateur mais de comptable!!Mais peut étre qu'un jour je
pourrais aligner les autruches libres.....



mamyjos 22/05/2010 09:06



Mais bien sur que la vie est difficile!


Mais bien sur que la vie est merveilleuse!


Mais bien sûr que la vie vaut d'étre véçue!


Vous me direz ,oui mais mamyjos,toi tu vis avec un petit Tom libérateur d'autruches! Nous nous devons tous de connaitre des autruches libérées.


C'est vrai ce n'est pas facile tous les jours.Mais tous les jours,il y a des petits bonheurs a découvrir,ils sont parfois si petits qu'il faut deviner où ils se cachent .Merci à toi Michelle de
nous montrer le sentier et comme notre étoile "garder espoir"


Frane,courage à toi,personne n'est indispensable,mais nous formons un tout et tous les maillons sont important.Sache que comme la rose du petit Prince tu es unique et que tu peux compter sur qq
qq part pour prendre soin de toi.



Frane 14/05/2010 08:53



Et moi je veux être l'autruche que vous libérerez parce que quand on se fait jeter de son boulot comme un moins que rien, l'idée de l'humain unique, indispensable et lumineux n'effleure même pas
mes pensées ! Juste l'impression d'être paumée, nulle et inutile. Pas facile de se retrousser les manches en se disant "ça va aller", quand la société tout entière vous lance à la figure que vous
êtes trop vieille !


Frane, autruche malgré elle !


 


 



Chani 14/05/2010 00:27



Pensées d'anniversaire qui arriveront un peu tard, sur ce message qui m'évoque mes premières lectures ici. Pensées de tendresse en ce temps d'attente



TIKI'me