Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 23:03
Elles sont les mères de ces enfants qui se cherchent ou qui se sont trouvés, enfin de ces enfants vous savez, ceux qui partent vivre loin, ceux dont l'horizon est la maison, ceux dont les yeux s'illuminent sac au dos, rêves en tête et qui partent loin, plus loin et si loin encore.

Les mères vagabondes sont les mères de ces enfants là, elles qui les ont élevés dans ce gout de liberté, se retrouvent un beau matin les mains vides, et le coeur en berne, restant sur le bord du chemin, ou au pied d'un escalator lumineux, ou agitant un au revoir derrière une voiture pleine à craquer qui file sur une route déjà perdue.

Depuis le départ de ma fille, puis de mon fils (parti et revenu:),  je ne cesse de rencontrer de ces mères vagabondes qui ne se savent pas encore "vagabondes", et qui pleurent un peu, beaucoup parfois, devant ce départ incompris, ou bien compris mais qui fait mal. Alors je me souviens, et je reprend nos conciliabules avant leur départ, je reprends mon cheminement après ces départs, je compare, je mesure, je dis des mots qui parfois rassurent.

Et ce soir, il me sont venus là ces deux mots accolés : mère et vagabonde...J'aime assez ce duo, il résonne  en moi comme quelque chose d'un peu fantoche, il me donne le sentiment d'être moi-même sur la route, sac au dos, à la recherche de mes petits qui s'éparpillent pour mieux nous retrouver. Etre vagabonde c'est être disponible pour prendre un avion sur un coup de tête parce que ta voix un matin a été un peu voilée, alors je donne un "alibi", et pfff, je le trouve ce billet d'avion pour chez toi. J'ai fait cela souvent les premières années, ne restant que quelques jours et pourtant, comme ils étaient importants ces jours-là. C'est s'offrir un séjour, "invité" chez lui, partager son quotidien, puis rentrer pleins de ses émotions aussi, c'est partager l'émerveillement de la découverte du pays qu'ils se choisissent.

Etre vagabonde c'est aussi s'offrir le plaisir de bouger pour rejoindre la joie, bouger et s'abonner aux fauteuils étriqués des avions bon marchés, s'offrir aussi comme un cadeau, un surclassement lorsque le petit TOM fête ses dix ans, et se dire qu'être grandmamie wagabonde c'est encore mieux en classe affaire :)


Les mères vagabondes pleurent souvent le soir, lorsque le blues est là, mais elles sont fortes aussi, fières de leurs petits. Tous ces témoignages qui m'arrivent sont émouvants et tellement forts. Donner à nos enfants le gout de la liberté c'est lâcher leurs mains alors qu'on aurait voulu ne jamais les quitter. Et le faire en toute lucidité, avec tant de lumière au coeur, que mêmes nos chagrins leurs sont des étendards.

FInalement, toute mère est une vagabonde, une de celle qui va faire des kilomètres pour bercer le petit qui souffre, celui qui ne va pas bien, celui qui a besoin. Et même sans déplacement, nos coeurs son vagabonds, errant dans les espaces de vos enfances pas terminées, de nos angoisses mal cachées.

Oui, je voudrais fonder le club des mères vgabondes, un cercle de tendresse où les mains se croiseraient tout autour de la terre : toutes les mains des mères vagabondes veillant sur leurs peits, et sur les petits des autres mères vagabondes...

C'est tout art d'être mère vagabonde, savoir doser l'espoir, cacher l'inquiétude, ne pas parler de solitude. Cest aussi de belles ballades, des découvertes à chaque escale, le bonheur répété de chaque instant passé ensemble, c'est au fil des années, supprimer peu à peu les bagages, pour ne mettre dans les valises que les cadeaux aux petits, et n'avoir au final, qu'un petit sac facile à faire, facile à défaire, léger et peu encombrant (ca ce n'est pas gagné encore, j'ai du travail...) Etre vagabonde c'est refuser la fatalité des horaires imposés, des vacances attendues, des départs reportés. C'est vivre l'instant comme il se présente, en le savourant comme une pomme sucrée.

Je dédie ce texte à Line, Monique, Cathy, IZA, Jo, et tant d'autres mamans qui ont vu leurs enfants grimper dans un avion, prendre un train, remplir une voiture, et filer vers leurs vies, heureux, fiers et triomphants. Nous pouvons être fières de nos enfants, ils ont su faire de nous des MERES VAGABONDES....et quelque part, c'est vraiment amusant quand on y pense d'être mère vagabonde. Si, si, promis, au bout du compte, c'est surprenant comme on prend gout à ces voyages, à ces départs, à ces arrivées, à ces calins, à ces attentes... Laissons sur le bord du chemin le chagrin car il ne reflète pas la réalité : nos enfants sont heureux alors sur quoi pleurons nous? Sur ce que nous avons semble t'il perdu? Nous avons échangé un petit dépendant, contre un adulte triomphant. NE JAMAIS OUBLIER CELA...et repartir dans nos vagabondages, le coeur étreind parfois, l'âme joyeuse toujours. Ils sont beaux nos enfants dont l'horizon voudrait être la maison...

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Général
commenter cet article

commentaires

mamily 22/03/2010 19:16


Il y a 15 ans, je suis devenue mère vagabonde, ma fille avait rencontré l'homme de sa vie chez les "caribous", comme les départs ont été douloureux mais je la savais heureuse .... Puis son
fils est né et la séparation a eu lieu et elle n'a pas pu rentrer en France (voir les actualités ...) Depuis je pars tous les ans, à la mi-mai pour l'anniversaire de mon petit Jérémy, 9 ans cette
année, maintenant nous nous quittons en nous disant que le temps passe vite .....

Je voyage sans problèmes sur Corsair, en classe club, pas la classe club d'AF ...et beaucoup d'avantages, par contre Corsair ne va pas à Montréal l'hiver ...

Bonne journée.


grandmamie 17/02/2010 18:53


Et oui je m'en vais vagabonder de nouveau : le plaisir de la préparation des valises "kdo", l'idée un peu vaseuse du voyage en avion, le bonheur cette année d'emmener Joseph avec nous, l'arrivée
calins, les matins café avec ma fille, les soirs coucouning, les courses dans la neige.....oui j'aime être vagabonde là.


Alexia 17/02/2010 09:04



Coucou Michèle,
Juste pour te dire que j'ai commencé "la survivante" hier soir....
Tu te prépares à retrouver tes cariboux ? Maman vagabonde !
Bonne journée.
Alexia



Jane la Pipellete 11/02/2010 09:22


Quel bonheur de te lire !! Je ne suis pas encore une mère vagabonde la petite n'ayant que 27 mois mais je sais que je le deviendrai !! En effet, la puce dès qu'elle entend le mot vacance ou le mot
voiture, file dans sa chambre et prend son ti sac à dos et sa valise et nous dit fièrement "c'est bon suis prête" !! Tes mots sont magnifiques :)
Amitiés,
Jane la Pipellette de la Grande


iza 11/02/2010 00:07


C est exactement ça ! je deviens une mére vagabonde , quoique je me dis que j'ai du toujours l'être , je suis la fille d'une mére vagabonde........j'ai donné à Nelson ce gout de l'ailleurs ,
je crois que ma vie mon parcours lui a montré que parfois pour être heureux il fallait faire un sac et larguer les amares , j'ai de la peine bien sur parcequ'il est si loin , mais comme je suis
fiére de lui! tellement fiére de lui...c'est vrai aussi que le soir , ce soir j'ai eu le blues , j'essayais de l'imaginer dans l'avion pas loin d'arriver , j'aurais aimé lire sur son visage ce
qu'il a du ressentir en descendant de l'avion, oui Michéle je suis une mére vagabonde et malgré les larmes parfois je suis heureuse de l'être...........merci infiniment de tes mots......


TIKI'me