Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 15:57
Me revoilà chez nous, au paradis des lézards, plein soleil sur le bureau. Et oui, le 21 avril, j'étais en vadrouille professionnelle, et la clé "3G" refusait de me servir ce soir-là. Du coup, tu as reçu un SMS à 2h45 du matin je crois :):) Heu il disait : BON ANNIVERSAIRE MON FILSADOREAMOURAMOI, il y a 36ans tu étais tout petit "comme ça"...

Et me revoilà plongée dans ces jours qui ont changés une fois de plus ma vie. Un tout petit garçon...Mais reprenons comme pour tes soeurs, l'histoire que j'ai gardée en moi, de cette attente, puis de ta naissance, et des jours qui ont suivis.

Je t'attendais "TOI", et pourtant à cette époque pas si vieille quand même, on ne savait pas d'avance si "garçon, ou si fille"...En fait, je te parlais, lorsque ta soeur si petite dormait, et toi, tu as adopté ce rythme ! Pendant quatre ans, tu as tout fait pour rester éveillé lorsque ANNE dormait :) Je te racontais que le monde est beau quand on le veut bien, que nous avons la puissance pour le changer, et la flemme de le faire souvent, que deux petits font une famille, et que ce serait toi qui fonderait cette famille par ton arrivée, que deux mains pour deux enfants c'est une bonne moyenne (oui bon, lorsque la toute dernière a montré son nez, on a bien su nous, les parents, multiplier les mains, pour que toujours, l'une d'elles soit réservée à qui en a besoin)...

Je te racontais que j'avais hâte de te voir, et toi, tu as tout fait pour tenter d'arriver en avance : mais non, finalement, tu hésitais un coup oui, un coup non, et ta grand'mère est arrivée au moment juste où tu as décidé de venir toi aussi.

Je me souviens de cette après midi passée a faire les boutiques, puis de cette soirée chez nos amis, puis ...le pasage à l'hopital avant de rentrer, parce que bon, oui, ca semblait bouger...Je suis restée, et à trois heures du matin, j'ai découvert un ptit loup qui mangeait sa main, yeux grands ouverts sur un monde qu'il voulait dévorer, qui a su se calmer lorsque son père lui a parlé, qui s'est endormi contre moi, parceque j'ai enfreins les "ordres" et que je t'ai chopé pour mieux te rassurer.

Mon tout petit si grand, mon fils, mon histoire, mon complice, ma tendresse... Je t'aimes. Il y a chaque fois que nous nous voyons, dans tes yeux, une si grande tendresse, tant de fragilité, et une si grande force. Tu es encore comme un gamin, et aussi, un homme et ça me désarconnes : un homme?  Ce si petit bout de garçon qui riait si fort étant petit, que les gens m'arrêtaient dans la rue pour mieux t'écouter rire. Un homme cet adolescent fracassé après cet accident qui me jette encore dans des frissons glacés? Un homme? qui m'accueille dans sa maison, créant à son tour un univers d'amour dans un nid d'amoureux. Parfois je me dis, que lorsque mes bras te berçaient j'ignorais qui tu étais vraiment, et je me dis aussi que je suis fière de QUi tu es aujourd'hui. Un homme mon fils? Oui, et tu resteras à jamais au fond de mon coeur de maman, le tout petit garçon qui n'acceptait de dormir que bercé sur le vieux rocking-chair :)

Je te souhaite mon fils, un anniversaire multiple, qui chaque jour, chaque instant, transformera ta vie. En fait, l'anniversaire, c'est une fête crée pour les mamans je crois, elle renouvelle les souvenirs, et réactive la tendresse:)

Je t'aimes mon fils.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

commentaires

nasopi 26/04/2009 19:59

Un peu en retard : bon anniversaire à votre fils !!Le mien (l'aîné) entre dans l'adolescence... C'est vrai que ça grandit vite, ces petites bêtes-là !

Hélène d'Espagne 25/04/2009 16:29

Ah ma chère Michelle, toujours vous réussissez à m'émouvoir aux larmes, vous êtes tellement "maman", et je ressens ce fabuleux sentiment si fortement moi aussi, avec ma Fiona de 33 ans, qui me semble encore si petite, si fragile (et ça, elle l'est, sous de dehors un peu épineux), si vulnérable hélas, c'est de ma faute, je suis trop maman couveuse, bien sûr, je déborde d'amour, son papa n'est plus là pour m'aider avec sa force bienveillant à la laisser voler, alors, tout l'amour que j'avais pour lui s'est déversé dans celui que j'ai pour notre fille, comment ne pas être doublement aimante?Cci dit, (au fait, je te tutoyais, non?), donc, au fait, tu me fais beaucoup rire aussi avec ta troupe de 4 pattes, chez toi, ça doit ressembler à chez moi, des lézards, des oliviers, des citrons (!!!!), des chats, des chiens, ah! même si le monde entier nous offre ses beautés, que c'est beau le Sud!Allez, je t'embrasse à bientôt.Hélène

TIKI'me