Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 22:11
je me sens mère universelle, pieuvre tentaculaire qui étire ses tendresses au-delà des frontières. Les départs sont des vagues d'espérance, les arrivées des ports en fêtes, et l'entre-deux, je vole sur un nuage qui m'éloigne des uns pour mieux joindre les autres.

Deux petits garçons s'aiment, malgré tant de distance, ils sont les fils de mes filles et déclarent chacun, que l'autre est "son" cousin, unis par un amour impossible à mesurer par des kilomètres, ou du temps de voyage.

Certains disent "quelle malchance" ils sont loins...Parfois je me le dis aussi, ayant au fond de moi comme une tempête de chagrin, mal digéré, pas terminé. Pourtant, la distance n'est que le signe d'un ailleurs, où ils vivent chacun dans la joie d'une famille heureuse. Il m'arrive c'est vrai, de regretter de n'être pas cette grand'mère abusive, qui chaque mercredi, se "prends" les petits, qui, certains soirs de sorties parentales pourrait inventer le monde  de l'enfance, la complicité et les gateaux au chocolat. Parfois oui, il m'arrive de vouloir cette vie là...

Mais bien vite, je retrouves le sourire de Tom, sur la dernière photos, et son air pensif lors de notre visite au musée de l'aviation : nous n'avions ni l'un ni l'autre très envie de les voir ces avions, mais nous avons profité à fond de ces heures à nous, flanant derrière le bombardier, grimpant sur le faux hélicoptère, découvrant le bruit des avions de guerre,et repoussant la guerre, nous retrouvant avec sa mère, derrière une cabine à piloter...Dans ses yeux j'ai fait provision d'évasion, et dans ses mots, son cousin trouvait sa place : tu lui diras grand'mamie, à Joseph, qu'on a entendu les bruits des avions de guerre...mais tu lui feras pas peur, c'est pour du faux..

Je retrouve aussi, l'énergie fulgurante du petit Joseph, qui déclare  : "tom c'est chez moi qu'il viendra", et tu sais quoi Grand'mamie, moi j'ai trois ans etdmi.

Et je ris en pensant que bientôt, très bientôt, je me ferais un break chez  Cédric et Sophie, halte bienfaisante où je me pose avec amour, dans une débauche de films, de vidéos, de coups de coeur déco, de tendresse tout simplement.

ALors je n'ai plus envie du tout d'une autre vie, celle que j'aurais choisie, parce que celle que j'ai lors de ces visites au QUébec, et des retours en France, c'est la seule qui vaille la peine d'être vécue : c'est leur vie et c'est la mienne aussi.

Du coup, me voilà grand'mamie balladeuse, pleine de résolutions pour me remettre "en forme" : il faut prendre soin de soi si l'on veut à tout âge, grimper dans un avion, pour le rendez vous d'amour des enfants, des petits enfants.
Et plus tard, lorsque les avions seront trop compliqués nous inventerons nos rendez vous du "coeur", en pensant très fort que la distance n'est pas l'absence.....

Ce soir, je suis comme une étoile dont les branches touchent le monde, et vibrent à chaque coin de la planète où se cachent mes enfants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

commentaires

carole 23/03/2009 21:10

comme d'habitude j'adore vos messages tellement pleins d'émotions. Merci

napiso 23/03/2009 20:05

Je suis heureuse de découvrir votre blog, très bien écrit, et plein d'émotion. Bravo !

grandmamie 23/03/2009 12:35

Merci à vous de vos commentaires : j'ai le sentiment en vous lisant, que ce que j'écrus ne m'appartient pas :) Et toi mon fils, juste : je t'aimes...

valérie 23/03/2009 09:01

bon retour en France !!vous nous avez manquez !!le com de Cédric m'a jeter des larmes sur mon clavier !!tous ces mots ne sont que AMOUR.val, maman du petit gars breton

Cédric 22/03/2009 22:32

Je viens de découvrir pourquoi je ne passe pas plus souvent sur ton blog mOman... Il y a trop d'émotions qui se bousculent, trop de larmes qui viennent d'on ne sait où et qui ne s'identifient pas, qui ne disent pas ce qu'elles sont: "ha tiens ça c'est une larme de tristesse, et pis celle-ci de joie pure" hé non, ce sont des larmes brutes d'émotions pure, de gorge serrée qui viennent de tout au fond du dedans de moi. Quand je viens ici te lire, c'est à mon âme que tu parles et c'est elle qui se révèle dans ces émotions probablement.

TIKI'me