Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 11:00
Comme une étoile éteinte juste avant qu'il n'arrive, comme une étoile éteinte juste après son passage, comme une étoile filante, vibrante, rayonnante, l'INSTANT est là, intangible, insaisissable et fulgurant.

Ma vie est composée d'Instants que je  n'allumes jamais.

Je me dis ce matin, qu'une fois de plus, je voudrais être quelqu'un qui fait de chaque instant de sa vie quelque chose d'extraordinaire. Extraordinaire dans le sens de "connaître et sentir" la vie de cet instant, vibrer et rayonner comme cette étoile filante qui crée la suivante, pour agir, grandir, faire grandir aussi.

Je voudrais, je voudrais, et en écrivant ceci, je perd mon étoile dans des "Je" inutiles....

L'instant se vit aux autres, partagé, irradiant une lumière commune. Seul, en méditation, il peut parfois ouvrir un univers nouveau, si et seulement si, cet univers est partagé pour un monde meilleur, éclairé, lumineux. L'instant est toute ma vie qui défile à grand train, et moi pauvre innocente, le découvre parfois, au détour d'une épreuve, d'une joie magnifique. Il est là, saisissant, enseignant, magnifique, parfois fracassant de douleur. Et puis le lendemain, je reprends le cours de mes "moments" accolés les uns aux autres, d'une vie quotidienne, que je n'éclaire plus.

Je ne sais pas encore comment vivre chaque instant de ma vie comme s'il était unique. J'essaie, je m'entraîne, je tente et recommence, mais le plus souvent, je me retrouve assise sur le bord du chemin, regardant filer mon étoile, qui s'éteind, qui en allume une autre, qui s'éteind, qui ....

Amusant : j'ouvres ce petit livre qui chaque jour, égrène quelques mots au jour du calendrier. Ce petit livre, je l'aime bien, il est vieux, abimé, usé, mais je l'ai partagé avec mon P'tit frère, des mois durant. On se lançait chacun les mots au téléphone, plaisantant sur notre incapacité à bien comprendre...Et aujourd'hui, il dit :

"En vivant pleinement et de manière splendide dans l'éternel présent, tu es toujours aussi jeune que le présent."....



Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Méditation du jour
commenter cet article

commentaires

Maclai974 31/01/2009 22:11

je l'avais remarqué aussi depuis quelques jours, pour le lien vers ce blog si prenant, mais je n'ai pas osé le signaler..cela aurait pu être volontaire, j'y ai pensé..tous les soirs, je me le dis aussi, comment profiter de tous les instants, lorsque je regarde mes enfants aussi, profiter pour s'en remplir, pour ne jamais oublié...mais je me dis chaque soir que je n'ai pas la recette, et je n'y parviens pas toujours..MArie Claire de la Réunion

Hélène d'Espagne 31/01/2009 13:12

Mais Grand'mamie (si l'on peut dire, je suis des années 40 moi aussi, d'où l'ironie...) vous faites vraiment de tout instant de votre vie quelque chose d'extraordinaire!!! vous êtes là pour les souffrants, vous avez des mots magnifiques pour insuffler de l'espoir, de l'amour, vous avez des enfants, petits-enfants pour lesquels vous vous "dévivez" comme l'on dit en espagnol, vous avez une vie donnée en grande partie pour aider, si j'ai bien compris votre vie professionnelle; j'envie votre bonté, votre vie active, votre famille, moi qui me sens  si inutile, sans compagnon puisqu'il est décédé l'année de la naissance de notre fille, sans mes parents, un frère qui me veut rien savoir de moi, une vie active nulle pour cause "d'âge", m fille chérie en butte aux problèmes de recherche d'un travail motivant, ses études dans le domaine de l'art n'aidant vraiment pas, etc.Alors chère Michelle, je crois que vous ne pouvez guère faire plus que vous ne faites! je vous admire, je voudrais avoir la vie que vous avez, si pleine, si "utile"!, voilà, c'est le mot, moi, je me sens inutile.Bref, pardon pour ce jaillissement de sincérité, continuez  à éclairer la vie de ceux qui vous entourent, je vous apprécie infiniment. et je ne suis pas la seule.Je vous embrasse très fort.Hélène

Titi / Champagne 31/01/2009 11:52

Ahhh... Voilà pourquoi je me suis permise de vous signaler l'erreur dans votre lien... Pour ces mots... Vos mots, ma chère Grand-Mamie... Qui me font, qui nous font tellement de bien...Cet instant que vous cherchez à rendre si précieux, vous nous l'offrez en réalité : nous vivons en vous lisant un instant, des instants précieux où le temps s'arrête pour nous laisser réfléchir, cheminer, trouver de nouvelles voies de réflexion, nous imprégner de votre sagesse, évoluer, grandir... Donc MERCI pour ces instants-cadeaux...Je vous embrasse et vous souhaite bon courage pour le bricolage...Titi, sourire "instantané" sur Canal Tendresse. 

TIKI'me