Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 11:06

Tu m'avais écrit un soir, que tes nuits étaient longues, et que parfois, lire ce qui se disais ici, était pour toi comme une pause...Je t'imagine ce matin, l'ordi sur les genoux, petit sourire aux lèvres... Tu lis et tu nous dis tout ce que tu n'a pu dire, tu écris à Johanne que son combat est le tien, aujourd'hui encore et qu'à deux, tout ira bien, puis tu refermes l'ordi et tu pars , tranquille, déterminé, pour apporter d'où tu es, tout ce que tu voulais donner d'où tu étais.

Ta lumière nous réchauffe et ton âme s'envole. Juste pour toi, une chanson, qui dit notre chagrin, nos peines et l'effroyable vide que tu laisses ici.


J'allume mon étoile, et des millions d'étoiles se réjouissent de te voir prendre le chemin de ta propre lumière, j'allume mon étoile, et des millions d'étoiles tout à coup s'allument avec elle, j'allume mon étoile, et je vois bien que tu n'es pas tout seul, que tu te retournes et tu veilles sur nous. J'allume mon étoile, avec une larme de feu, les larmes c'est de l'amour en fusion, et tu as su tellement bien provoquer cet amour pour toi. J'allume mon étoile, pour un garçon que je ne connais pas mais pourtant, j'ai le sentiment de l'avoir si bien connu. J'allume mon étoile, pour ta maman, ta famille, afin qu'ils trouvent un peu de chaleur dans la glace de ce mois de décembre si terrible, si fracassant de douleur quand part celui qui est tant aimé. J'allume mon étoile, pour que le monde se réchauffe de la Lumière que tu as su nous donner. Promis, nous la tansmettrons à tous les jeunes battants qui veulent que le monde devienne un peu meilleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

commentaires

joan 23/12/2008 10:05

bouleversé en découvrant votre blog.Romain vous trouvez sensas,il se trompait rarement.Oui,les hommes pleurent,et les larmes que je verse enlisant,tous les mots, lettres,blogs,sont sûrment moins amères.Je vous embrasse avec une infinie reconnaissance et affection.Joan.

Audrey 17/12/2008 22:11

Des larmes et un sourire qui tremble mais qui se hisse à la hauteur de Sa volonté.Romain nous manque, Romain nous manque terriblement, déjà, et il va nous manquer toujours...Merci pour ce beau texte... 

Maclai974 14/12/2008 19:26

je crois a la force des mots, je suis fascinee par le fait d'avoir la sensation de connaitre ou de me sentir proche de certaines personnes juste en les lisant.merci pour ces motsMarie Claire de la reunion

carole 13/12/2008 23:07

j'aime toujours autant votre façon si belle d'écrire ce que l'on pense. Merci. carole

Hélène 12/12/2008 16:48

Chère Michelle-GrandMamie, comme je souhaiterias vous avoir plus près...Le départ de Romain, même craint, même attendu, même pressenti, c'est un déluge de larmes, un chagrin infini épuvé pour un garçon que je ne connaissais que par ses écrits mais ceux-ci définissaient tellement bien sa grandeur d'âme; pauvre sa maman, le pire des malheurs pour nous qui sommes mères. Et vous trouvez toujours les mots qui convienent et vous l'écrivez si bien.Helène

TIKI'me