Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 16:49

Depuis quelques jours, des articles, des émissons télévisées, des émissions de radios se répandent en propos pour le moins étonnants.


L'éducation nationale est en grève ok

Les parents ont des difficultés pour faire "garder" leurs enfants ok


Et le sujet principal de toutes ces interventions : le mode de "garde" des enfants...


Et depuis quand l'école est -elle une garderie? Depuis quand, traites t'on d'un sujet sans traiter le coeur du sujet?


NON, je ne juges pas les profs qui se mettent en grève,

NON je ne juges pas les parents qui se battent dans un contexte difficile


Je tente simplement de comprendre où est le coeur du sujet : l'école est obligatoire, l'éducation dite "nationale" a un rôle de transmission de la connaissance, et jamais, elle n'a eu pour vocation de "garder" des enfants. Alors, pourquoi aujourd'hui, nous serines t-on à longueur de journée, des analyses de situation biaisées, partant de deux poles identifiés comme étant concernés par les problèmes engendrés, sans JAMAIS mettre l'enfant au coeur du sujet.


Il en pense quoi le petit qui va à l'école chaque jour pour APPRENDRE? Il est bien dans le sujet, mais en filigrane, petit fantôme qui donne la main pour aller vers son avenir, sans bien savoir "quand c'est l'école, quand c'est la garderie"...


Le mode de garde et l'école sont pour moi deux choses totalement différentes. L'un est du ressort des parents, l'autre concerne l'éducation nationale.


Oui, mais me direz vous, lorsque l'école est obligatoire, la grève entrave le processus éducatif de l'enfant. OUI mille fois OUI, et alors? Est ce une raison pour présenter ces sujets des seuls points de vue des enseignants ou des parents? Quand verrons nous une émission portant sur ce sujet, rassemblant non pas des "parents-d'élèves" ou des représentants de l'éducation nationale, mais des représentants de "l'ENFANT, de ses rytmes, de ses besoins, de ses attentes.?


A trop parler de modes de gardes lors des grèves, nous donnons l'image d'un pays où l'école est une garderie, où l'on apprend quelque chose. Belle image en vérité. Avec les rythmes scolaires en conformité avec les attentes des parents, avec des vacances qui ne tiennent compte que de l'économie des régions, avec samedi sans école, des mercredi où l'on se lève tôt, des horaires à rallonges, ou raccourcis...l'enfant n'est pas pris en compte, son rythme est bafoué au sacro-saint nom de l'ADULTE qui sait...


Il serait temps d'ÊTRE AVEC nos enfants, et pas A COTE de nos enfants. Vouloir légiférer pour un mode de garde obligatoire, pourquoi pas, mais alors, donnons nous les moyens de le faire, retrouvons la solidarité qui fait que l'on dit qu'il faut "tout un village pour élever un enfant", regardons l'enfant et ses besoins, pour poser en face de vraies solutions où la garde de l'enfant entre aussi en résonnance avec son épanouissement, et cessons de raisonner en terme d'économie au détriment de l'enfant.

 


Le sujet de ce post n'est pas une polémique sur les Parents, les Profs, les modes de garde, ce n'est qu'un coup de gueule sur LA PRESENTATION des évènements faites par les médias, qui ne prennent pas la peine de s'investir dans un vrai débat, et qui se contentent de "saisir" un sujet pour en faire une émission mille fois entendue, mille fois redites.


La seule question que l'on devrait poser est : Et l'enfant dans tout ça, il est où, il vit comment?


Nous sommes en train de fabriquer une génération de déracinés : garderie, école, garderie...et un jour parfois, garderie, garderie, garderie...Oui, nous marchons sur la tête, et nos grands "parlants" se gargarisent de belles envolées sur cette "garderie obligatoire" qui ne peut être mise en route faute de moyens. Et si nous utilisions ces moyens pour une réflexion plus axées sur les vraies besoin de nos enfants???

 




Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Audrey 24/11/2008 14:43

Absolument, entièrement, complètement d'accord avec toi.
mais là où ça devient fâcheux, c'est que les médias font le jeu de l'état, qui nous présente l'école maternelle comme une garderie justement, et les enseignants comme de simples "surveilleurs de siestes et changeurs de couches". je n'invente pas, ce sont les mots de notre ministre.
Et là où c'est inquiétant, c'est que je ne peux m'empêcher de penser que les médias ne sont donc pas libres, et les parents pas très nets non plus, à ne voir que par le petit bout de la lorgnette.
Alors oui, ton coup de gueule est mérité, mais moi j'enrage aussi pour les enseignants qui en petite section de maternelle font bien plus que "garder" nos enfants.
Jeudi dernier, Lou et moi marchions en tête de cortège, pour que ce jour de grève ait un sens, et ma toute petite a bien compris qu'on risquait de lui fermer sa "classe une" de l'an dernier, qu'elle a tant aimé, où elle a tant appris...
Et elle a bien râlé, elle aussi, contre ces adultes qui décident à SA place.
Nanméoh!!!

TIKI'me