Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 19:51
Et son grand'père le suit, pour de nouvelles aventures chez Mickey, puis nouvelles provisions de tendresse chez son autre Mamie. Mon petit Caribou a quitté ce matin, le pays des lézards.

Joseph inquiet, voulait prendre le "gand crain" avec Tom. Il nous a fallut des arguments falacieux pour le convaincre de rester avec moi : oui, nous allions tous les deux acheter des "ninefottantes" (iles flottantes : sa nouvelle passion gastronomique".

Hier soir, Tom a eu "sa" soirée : gauffres devant Bambi 2 et Stich, puis, après le couché du petit, une baignade la nuit dans la piscine. Il se demandait si vraiment j'étais sérieuse : une grand'mamie, ca se baigne la nuit   ?

Un peu d'inquiétude quand même au fond de ses yeux : le train, et quinze jours à Paris... Comme sa maman autrefois, je sens que pointe l'angoisse, alors on refait le sac, on vérifie que tout est dedans, on se di que oui, l'an prochain sera encore mieux et que bientôt, un petit paquet arrivera au Québec car il a fait sa liste de "bonnes choses de France".

Comme ces départs sont plein de leçon. Il me disait : mes parents me manquent, et je lui dis : tu me manques aussi. Alors son regard se perd comme si, vraiment non, ce n'est pas pareil. Un papa et une maman, ca manque plus qu'un petit fils dans sa tête. Et finalement, il a raison : quand on est vieux, on sait que la distance n'est pas l'absence. Mais on apprend cela après tant de chagrins, que je ne voudrais pas qu'il l'apprenne trop tôt, ou alors, je voudrais le lui transmettre sans qu'il ne vive la souffrance.

Après avoir déposé mes deux "hommes" au train, nous voilà Joseph et moi de retour dans la voiture. Très vite, j'entends une petite chanson  derrière moi, comme une litanie : "Tom est pati dans le gand crain, tom est pati dans le gand crain" puis le sommeil terrasse la petite terreur qui refusait le doudou trois minutes avant.

J'avais promis des "ninefotante" et j'ai zappé....Le petit se réveille en larmes à quelques mètres de la maison : Grandmamie, les nineflottantes. Et hop, demi tour, à nous le supermarché, un samedi midi, jour d'arrivée des vacanciers.
Et au dessert devinez quoi? Il a mangé....une ile flottante.

De ces trois semaines je garde, le souvenir de ces deux petits cousins qui ont tissés un lien tellement fort, que leur séparation n'a été qu'un immense calin et l'assurance de Tom : toi et moi, on se reverra Joseph, on se reverra...Et comme chaque fois, un vieux regret qui traîne : ais-je vraiment profité de ces instants fugaces, ces "minutes papillons" comme dit le Nours, celles qui jalonnent la vie d'un enfant, qui le construisent et qui nous permettent de marquer en leur coeur toute la tendresse du monde.? Que gardera Tom de ces trois semaines de vacances? Avons-nous transmis à notre petit fils, la mémoire d'une tendresse ancestrale qui fera de l'homme qu'il sera un homme "debout"? Peut etre.

Et demain matin, le petit Joseph saura bien me rappeler, que rien n'est terminé : la montre dira qu'il est l'heure de se "éveiller" et de construire avec celui-là aussi, les souvenirs qui alimenteront sa personnalité plus tard. Peut-etre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michelle Bourgoin - dans LA VIE tout simplement
commenter cet article

commentaires

romain 22/07/2008 16:44

bonjour Grand' mamiea la question que vous vous posez,je peux juste en ne  vous connaissant qu'à vos écrits et récits,vous dire OUI! c'est sûr Tom se souviendra!Dune mamie aussi géniale on ne peut retenir que le meilleur..je vous embrasseRomain.

TIKI'me